La French House Paris (maison pour jeunes créateurs TikTok), c’est quoi ?

Parlons des interneteurs

La French House Paris (maison pour jeunes créateurs TikTok), c’est quoi ?

L’objectif de la French House Paris, cette « content house« , est de permettre à quelques créateurs de contenus sur TikTok de vivre ensemble, favoriser les featurings et la création de vidéos.

Pour l’instant, ils sont 9 jeunes talents (7 garçons et 2 filles).

View this post on Instagram

Welcome to the French House – Photo by @lmshooting

A post shared by French House (@thefrenchhouseparis) on

L’ensemble de ce collectif pèse plus de 5M de followers sur TikTok.

(Ces chiffres et statistiques évoluent très rapidement sur TikTok, il est donc fort possible que ces données ne soient déjà plus d’actualité).

Commençons par le commencement : une « content house », c’est quoi ?

Ce phénomène ne date pas d’hier. Des « houses » existaient déjà avec d’autres créateurs de d’autres plateformes : autour de Youtube, de Vine, etc.

En janvier 2020, une TikTok house a vu le jour à Los Angeles : la Hype House.

Hype House

Le principe se rapproche pas mal des télé-réalités (collaborations, rivalités, etc). L’idée est de permettre à ces créateurs de créer et de s’aider à augmenter leurs statistiques les uns avec les autres.

C’est donc une véritable aubaine pour les marques et les managers pour pouvoir faire des grosses campagnes avec l’assurance d’avoir un fort impact.

Pourquoi et comment, ce phénomène arrive en France ?

Dans un premier temps, les créateurs ont été invités par leur agence pour un premier weekend test créatif. En effet, l’idée est d’avoir un rythme d’au moins 3 jours par semaine dans cette « content house » du vendredi à dimanche.

« En fonction des retombées, on décidera de s’installer tous ensemble à la rentrée », a indiqué mercredi leur agent et co-créateur de la French House, Imhotep Olympio, 18 ans. (AFP)

C’est en faisant ses études aux États-Unis qu’Imhotep Olympio a eu l’idée d’importer le concept en France.

2 contrats ont été réalisés : 1 contrat collectif et 1 contrat individuel pour chaque créateur.

La French House va se rémunérer avec un pourcentage sur les collaborations et les placements de produits réalisés entre les marques et les influenceurs.

D’ailleurs, d’autres « content house » vont bientôt voir le jour dans les prochaines semaines…

Les opportunités et les risques

Pour les créateurs, les opportunités sont nombreuses : des collaborations, des partenariats avec des marques, plus d’idées et de création collective et un mode de vie différent.

Suivis sur de nombreux réseaux sociaux, leurs vies sont suivies par de nombreux internautes. Ce qui permet de faire des happenings et des « événements » comme : l’arrivée des créateurs dans la maison, leurs sorties, etc.

Pour les marques et les managers, la réalisation des campagnes sera favorisée des campagnes sera facilité, que ce soit en termes de résultats et côté « administration ».

Par contre.

Les problèmes peuvent évoluer très rapidement.

Des conflits au sein de la maison, des gens qui partent, des gens qui remplacent. Des communautés qui décident de boycotter certains créateurs…

Du côté des marques, uniformiser un message avec un collectif peut être intéressant, mais sur le long terme, et en fonction des problèmes internes dans la maison, cela peut très vite perdre en crédibilité et donc en résultat…

Dans tous les cas, je suis très curieux de suivre cette aventure qui est, peut être, une nouvelle forme de TV réalité mixée avec des campagnes d’influence.
Cette nouvelle génération voit les choses en grand, et quand ils ont une idée, font tout pour la mettre en place très rapidement. A l’image de ce projet. Et ça, c’est de bon augure.

Sources :

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *